Mozart à Amiens

Le 16 novembre prochain, les trois dernières symphonies de Mozart feront l’objet d’une soirée d’exception à la Maison de la Culture d’Amiens.
Avec ces trois symphonies composées en moins de deux mois, sans commande spécifique, durant l’été 1788, Mozart atteint un degré de maîtrise absolue d’écriture musicale, qui aujourd’hui encore fascine et éblouit. Ces symphonies n’ont cessé au cours des siècles de susciter l’admiration des plus grands compositeurs, faisant dire à Richard Strauss à propos de la 41ème symphonie : « La Symphonie jupiter de Wolfgang Amadeus Mozart est l’oeuvre la plus belle que j’ai écoutée ». Johannes Brahms a, quant à lui, longtemps possédé le manuscrit de la 40ème symphonie.

Mozart à Amiens

Le 16 novembre prochain, les trois dernières symphonies de Mozart feront l’objet d’une soirée d’exception à la Maison de la Culture d’Amiens.
Avec ces trois symphonies composées en moins de deux mois, sans commande spécifique, durant l’été 1788, Mozart atteint un degré de maîtrise absolue d’écriture musicale, qui aujourd’hui encore fascine et éblouit. Ces symphonies n’ont cessé au cours des siècles de susciter l’admiration des plus grands compositeurs, faisant dire à Richard Strauss à propos de la 41ème symphonie : « La Symphonie jupiter de Wolfgang Amadeus Mozart est l’oeuvre la plus belle que j’ai écoutée ». Johannes Brahms a, quant à lui, longtemps possédé le manuscrit de la 40ème symphonie.