Don Giovanni a séduit Aix-en-Provence

Alors que cette production s’achève et que la vision partagée avec Jean-François Sivadier a conquis le public, nous sommes heureux d’avoir rencontré l’enthousiasme de celui-ci et de la presse. La musique de Mozart sur instruments anciens semble convaincre désormais et soutenir les voix au mieux, entraînant le public à Aix dès l’ouverture dans un tourbillon tragicomique comme, je pense, le souhaitait Mozart. En jouant des tempi nerveux mais jamais précipités, des instruments d’époque dont la sonorité chaleureuse déjoue l’acoustique un peu sèche du Théâtre de l’Archevêché, ce bel artisanat des nuances, cette attention au maintien de l’équilibre entre les voix instrumentales et celles des chanteurs, nous ont procuré un bonheur infini !

Découvrez les chroniques parues dans la presse et pour ceux qui ne furent pas dans ce bel Archevêché, vous pouvez voir cette vision de Don Giovanni sur Medici TV.

Don Giovanni a séduit Aix-en-Provence

Alors que cette production s’achève et que la vision partagée avec Jean-François Sivadier a conquis le public, nous sommes heureux d’avoir rencontré l’enthousiasme de celui-ci et de la presse. La musique de Mozart sur instruments anciens semble convaincre désormais et soutenir les voix au mieux, entraînant le public à Aix dès l’ouverture dans un tourbillon tragicomique comme, je pense, le souhaitait Mozart. En jouant des tempi nerveux mais jamais précipités, des instruments d’époque dont la sonorité chaleureuse déjoue l’acoustique un peu sèche du Théâtre de l’Archevêché, ce bel artisanat des nuances, cette attention au maintien de l’équilibre entre les voix instrumentales et celles des chanteurs, nous ont procuré un bonheur infini !

Découvrez les chroniques parues dans la presse et pour ceux qui ne furent pas dans ce bel Archevêché, vous pouvez voir cette vision de Don Giovanni sur Medici TV.