Aix-en-Provence – Du Mozart plaisir pour remercier les soignants

Destimed.fr, 25 juillet 2020

Aix-en-Provence – Du Mozart plaisir pour remercier les soignants

(…)Quelques centaines de personnes ont pu, dans le respect des règles sanitaires en vigueur, prendre du plaisir à l’écoute d’un programme 100% Mozart qui comprenait l’adagio de la sérénade Une Petite musique de nuit, le concerto pour piano en la majeur n°23 ainsi que la Symphonie n°40. Trois œuvres qui comptent au rang des plus jouées et qui font partie de celles dont quelques accents ont été repris ici et là par la publicité ou le cinéma. Leur interprétation a bénéficié, en la circonstance, de la chair, des couleurs et du son si personnel de l’orchestre dont les instrumentistes jouent tous sur des instruments d’époque. Jérémie Rhorer connaissant par cœur les qualités du Cercle, il sut livrer des lectures attrayantes de ces partitions avec, notamment, une symphonie n° 40 donnée avec puissance et passion qui a permis de mettre en avant le romantisme de cette composition, mais aussi d’illustrer avec force les sentiments et ressentiments d’un Mozart pleurant la mort de sa fille et se désolant de l’impopularité qui était la sienne à cette époque. Entre sérénade et symphonie, Claire-Marie Le Guay rejoignait le piano, un Pleyel de 1892, pour donner le concerto pour piano en la majeur n° 23. C’est dans le deuxième mouvement, où la sonorité du piano allait faire merveille, que la pianiste développait sa science du jeu, avec un toucher précis et aérien, détaillant avec bonheur chaque note de cet adagio d’une extrême beauté. Une interprétation lumineuse. Aux saluts, les « merci » fusaient depuis la salle en direction des musiciens. Un beau moment savouré par un public attentif et heureux au sein duquel de nombreuses personnalités dont Renaud Muselier, le Président de Région Sud et de nombreux élus d’Aix et du Pays d’Aix au premier rang desquels la sénatrice Sophie Joissains sans lesquels ce concert n’aurait pas pu être offert au personnel soignant, bénéficiant aussi du soutien du Ministère de la Culture par le biais de la Drac, de la fondation Assami et du CIC, partenaire fondateur du Festival de Pâques dont le directeur artistique, Renaud Capuçon, était présent à cette occasion.

Michel EGEA

>lire l’article complet sur destimed.fr

Le Cercle de l'Harmonie
Do NOT follow this link or you will be banned from the site! accumsan lectus ut id, leo suscipit elit. facilisis dolor. velit, ultricies